Rencontre avec ISABELLE MINIÈRE

           I miniere 3Mercredi 25 février 2015, Isabelle Minière était l'invitée du Sel des Mots accueillie par la librairie L'Esprit Large pour une rencontre avec ses lecteurs animée par Éric Pessan.

          Isabelle Minière est écrivain, psychologue et hypnothérapeute. Elle écrit de courts romans dont les lecteurs du Sel des Mots sont familiers : Ce que le temps a fait de nous, paru aux éditions du Chemin de fer, faisait partie de la sélection du Prix Grain de Sel 2012 et Je suis très sensible, publié aux éditions Serge Safran, se comptait parmi les ouvrages de la sélection du Prix Grain de Sel 2015. L'assistance était nombreuse, cette soirée a été particulièrement chaleureuse et vivante, le public avait bien des questions à poser, il a été ravi par la disponibilité de l'auteur et ses amples explications.

          I miniere 1Cette rencontre par une lecture d'Isabelle Minière d'un passage de Je suis très sensible, qui a permis à ceux qui ne connaissaient pas ce roman de sentir aussitôt le porte-à-faux du narrateur et personnage principal, un être fragilisé par un "décalage intérieur", semblable à un "verre fêlé". C'est lui, ce Grégoire, qui a donné naissance à l'histoire. Il serait un frère lointain de" l'Étranger" d'Albert Camus au début du roman, ou encore du Grégoire Samsa de F. Kafka dans La Métamorphose, un homme sans affects, un personnage sans ambition professionnelle que les événements de l'actualité ne semblent pas concerner. Cependant, le titre prévient qu'il ne faut pas s'y tromper, Grégoire est peut-être au contraire trop sensible. Ses rêves, ses souvenirs d'enfance sont une composante importante du récit. Ils montrent que Grégoire vit dans son monde intérieur et l'indifférence qu'il oppose à la mort du Président, par exemple, n'est que le revers de sa douleur causée par des morts plus graves pour lui, celle de sa voisine, celle du petit garçon.

          I miniere 2La désintégration du personnage va suivre le choc causé par trois événements, la nouvelle de la mort du Président qui active de douloureux souvenirs, le film Les Bêtes sauvages et l'arrivée de Vivien, brillant jeune philosophe qui charme Agathe, la femme de Grégoire. Éric Pessan souligne la qualité de l'écriture qui suit le regard du narrateur mais donne des informations au lecteur dont ce narrateur n'a pas conscience, "il ne sait pas ce qu'il sait." Dès le début de l'histoire, Grégoire estime que "[sa] vie vie entière est une erreur." C'est un sentiment de soi qui s'oppose à tout parti-pris existentialiste, on ne se choisit pas.

          Isabelle Minière a aimé ce choix d'un narrateur masculin en première personne. C'est un procédé que l'on retrouve dans Ce que le temps a fait de nous et qui lui "donne une sorte de détachement qui [lui] permet d'y aller encore plus fort."  Il a en quelque sorte été imposé par "la logique du texte". L'auteur  insiste sur cette autonomie du texte qui "s'écrit". Éric Pessan lit une phrase de Je suis très sensible qui lui paraît illustrer ce mouvement à un mot près : "Le rêve est au courant de choses qu'on ne sait pas" devient : "Le texte est au courant de choses qu'on ne sait pas."  I. Minière approuve. L'essentiel est d'essayer d'écrire chaque jour. Parfois, certains romans en cours d'écriture s'arrêtent, souvent parce qu'un autre texte s'interpose qu'il devient urgent d'écrire. Mais ces "ratages" eux-mêmes sont utiles.

          I miniere 5Ya-t-il un lien entre la profession de psychologue et de thérapeute d'Isabelle Minière et les romans qu'elle écrit ? Les cas professionnels peuvent nourrir les romans, à son insu, mais l'auteur se défend d'écrire comme un psychologue. 

          C'est la première fois qu'I. Minière est éditée par Serge Safran, un éditeur qu'elle a rencontré dans un salon littéraire et dont elle a apprécié l'énergie qu'il met à défendre ses auteurs.

          Un lecteur, avant de partir, exprime par un beau témoignage le plaisir qu'il a eu à lire à haute voix avec son épouse Je suis très sensible, un roman qu'ils ne pouvaient quitter ni l'un ni l'autre.

I miniere 6

Merci à la librairie L'Esprit large pour son accueil !

          

 

écrivain lecture livre