Rencontre avec Benjamin Haegel

Dsc03624

Benjamin Haegel est acteur et metteur en scène. Tryggve Kottar est son premier roman écrit alors qu'il séjournait en Norvège.

C'est un éloge de l'ennui mais aussi de la contemplation du temps qui passe, de la nature, des mouches....

Benjamin Haegel est fasciné par la dramaturgie. Ici il étudie les actions quotidiennes simples d'un ermite Tryggve Kottar qui a choisi de se retirer peu à peu du village.

L'auteur épouse les habits de l'ermite et pose un regard précis, amusé sur tout ce qui l'entoure. Il ne parle pas ou presque, évite de penser pour ne pas être perturbé. Il fuit les émotions et les sentiments.

Mais un élan en rut va rompre cet équilibre, va lui rappeler son animalité, son humanité en suscitant des besoins physiques. La possibilité de l'amour le dérange. Il réalise qu'il ne peut exister sans rapport aux autres.

Eric Pessan remarque que ce roman a aussi des accents sociologiques ou politiques.

- Comment vivre sans rien ou presque lorsqu'on a connu la société de consommation ? Une volvo "Blue star" de 1978 provoque toujours beaucoup de plaisir lorsque le moteur démarre...

- Comment vivre proche d'un village sans relation avec ses voisins ?

- Comment vivre sans argent ? Le pain est le dernier objet culturel que l'ermite consomme grâce au troc...

Ce premier roman de Benjamin Haegel est paru aux éditions du Chemin de fer. Les crayons de Marie Boralevi dialoguent avec le texte et aident à pénétrer dans un univers où les chimères oscillent entre l'humain et l'animal.

écrivain Pessan éditeur livre