manuscrit

Benoît VIROT rencontre des lycéens à Guérande

Benoît Virot est le fondateur des éditions Le nouvel Attila créées en 2007  et spécialisées dans la découverte de manuscrits atypiques. Le nouvel Attila a publié, par exemple, en 2014  Debout- payé de Gauz.

A l'initiative du Sel des Mots et suivi par l'association le projet a pris corps. Le 22 janvier Benoît Virot rencontrait les élèves de madame Naël (lycée Galilée) et de madame Aldeguer (lycée La Mennais)

                                                           P1020428 1

 

C'est avec beaucoup de passion que Benoît Virot leur transmet les joies et les difficultés de son métier tout en soulignant la nécessité d'une part de rêve, d'enthousiasme, d'imagination pour sortir des sentiers battus.

La qualité de l'écoute et des échanges s'explique par un travail des élèves en amont. Depuis septembre 2015 les élèves ont eu la chance de pouvoir découvrir le manuscrit de Jérôme Baccelli Carrières de sable. Fin décembre chaque classe a adressé son bilan à l'éditeur accompagné de questions sur son métier, sur les rapports entre l'éditeur et l'auteur... Certains vont même jusqu'à se lancer dans un travail d'écriture qu'ils confient à l'éditeur.

P1020428 copie          P1020436 1     Carrières de sable, comme le précédent roman de Jérome Baccelli  Aujourd'hui l'abîme publié en 2014, explore le monde complexe de l'entreprise, de la Finance.  Carrières de sable commence comme un thriller puis se transforme en essai avec une dimension sociale puis métaphysique. Le monde de la finance est comparé à du sable.

La lecture a donc été, pour les élèves, relativement difficile. Les enseignants ont eu recours à différents moyens pédagogiques pour capter l'intérêt et développer le plaisir de la lecture : mise en voix du texte, conception de maquettes de couverture, écriture....        P1020467        P1020462     P1020457 2  

Cette expérience de rencontre entre le monde scolaire et l'entreprise littéraire éveillera sans doute des vocations.... A n'en pas douter le battement d'aile du papillon peut provoquer un tremblement de terre !

Carrières de sable de Jérôme Baccelli paraîtra en mars 2016. Les élèves pourront alors apprécier le travail accompli grâce au dialogue entre l'éditeur et l'auteur.

                                            P1020471 3

 

L'aventure se poursuivra au salon NAU BELLES RENCONTRES LITTERAIRES autour des métiers du livre les 29, 30 avril et 1 mai 2016

 

Atelier "Lecture de manuscrits" à Nau Belles Rencontres Littéraires 2015

         Benoît Virot, éditeur de la maison Le Nouvel Attila, a retrouvé les élèves du  Lycée La Mennais de Guérande pour un atelier "Lecture de manuscritsorganisé par Le Sel des Mots à l'occasion du salon NAU BELLES RENCONTRES LITTÉRAIRES 2015.

          Atelier lecture de manuscrits nbrl 2015Cette rencontre clôturait le projet suivi tout au long de l'année scolaire. Les élèves se sont glissés le temps de l'atelier à la place d'un éditeur confronté à la lecture de manuscrits parmi lesquels il va faire des choix. Va-t-il retenir certains pour une publication ? Sur quels critères va-t-il fonder ses décisions éditoriales ?

          Cet atelier a donné lieu de la part des lycéens à un florilège de commentaires que nous reproduisons ci-dessous :

Victoire « Cet atelier était très intéressant, il m’a permis de découvrir une des fonctions du métier d’éditeur : lire et juger la valeur de manuscrits ; j’ai particulièrement apprécié Soft Machine pour le travail de description et la fluidité des mots. Par contre, j’ai eu des difficultés à m’intéresser à Carrières de sable  à cause du choix de vocabulaire, parfois difficile à comprendre. J’aurais voulu lire plus de pages du manuscrit pour mieux juger du texte»  

Juline « Ça fait plaisir qu’un éditeur prenne en compte l’avis d’une lycéenne ! J’ai aimé, pendant quelques instants, me retrouver dans la peau d’un éditeur. »

Maëva « Votre idée de nous présenter trois manuscrits était vraiment judicieuse. J’aurais aimé les lire dans leur intégralité mais le temps nous manquait. Parmi les trois, je n’ai aimé que Soft Machine qui a su capter mon attention par un début intrigant mais pas déstabilisant et une fin bien tournée. Je le publierais sans hésiter ! Merci d’avoir pris le temps de nous rencontrer une nouvelle fois. Vous m’avez donné l’envie de travailler dans les métiers du livre. »

Alison «Des trois manuscrits, Carrières de sable a remporté mes suffrages ; j’en ai aimé l’écriture travaillée et étrange, l’impression d’un univers familier et déstabilisant. Je n’ai pas apprécié Tentative de campement à cause des longues phrases descriptives qui m’ont plongée dans l’ennui. Merci pour cet atelier original. » 

Lauriane « Entre Soft machine et Tentative de campement j’ai trouvé des ressemblances, des univers marginaux qui mettent en scène des laissés pour compte qui tentent de survivre dans un monde beau et hostile. Cela ressemble à des contes qui emportent le lecteur dans des mondes parallèles. C’est ça la lecture. »

Romain « Comme c’est difficile d’entrer dans un manuscrit, d’adhérer à une écriture ! Et vous faites cela tous les jours ! Chapeau bas ! Soft machine a tout de suite retenu mon attention !sans doute, par l’univers maritime, et les personnages déglingués et émouvants. J’aimerais connaître leur destinée. Alors allez-vous le publier ? »

Rozenn « J’ai aimé découvrir des manuscrits inédits, particulièrement Carrières de sable, par son style très contemporain qui s’adapte parfaitement au sujet, le fonctionnement de l’entreprise. La structure policière permet de rentrer facilement dans l’intrigue et l’originalité du vocabulaire renforce l’atmosphère. Tentative de campement ne manque pas de souffle … et il faut en avoir pour s’adapter au rythme des phrases. Merci pour votre patience et votre écoute bienveillante. »

Article transmis par Géraldine Aldeguer, des Éditions Le Nouvel Attila, via Soazig Berthelot